La onzième édition du Festival Eclats de Voix se déroulera du 6 au 22 juin 2008 à  Auch et dans le Gers

Festival Eclat de Voix 2008
Après avoir fêté ses 10 ans en 2007, Eclats de Voix conti­nue sa route en abor­dant une nou­velle décen­nie (au moins !) tou­jours pas­sion­nante et accueillante. Fes­ti­val de juin, spec­tacles en sai­son et déve­lop­pe­ment d’une offre péda­go­gique sont désor­mais le trip­tyque qui sert de carte de visite.

Fes­ti­val Eclats de Voix
11e édi­tion

le 27 mai à  Toulouse

les 6, 7, 8 – 13, 14, 15 – 20, 21, 22 juin 2008
à  Auch et dans le Gers


Direc­teur artis­tique :
Patrick de Chi­rée
Mar­raine : Béa­trice Uria-Mon­zon

Décou­vrez le pro­gram­me…

Concert prélude à  Eclats de Voix

Mar­di 27 mai 2008 à  21h, Salle Claude Nou­ga­ro
Johan­na Luz & l’Or­chestre de chambre de Tou­louse
Jazz, Pop, Musiques du Monde : Un savou­reux métis­sage

Elle a 22 ans et sa voix , au timbre excep­tion­nel, a une matu­ri­té éton­nante. Tou­lou­saine, de père argen­tin et de mère bré­si­lienne, Johan­na Luz chante en fran­çais, por­tu­gais, anglais et espa­gnol, se jouant pas mal des fron­tières, avec une aisance décon­cer­tante, un uni­vers intime et per­son­nel. [Resmu­si­ca]

Premier week-end en Gascogne

Ven­dre­di 6 juin à  21h, Cathé­drale d’Auch
Concert d’ou­ver­ture du fes­ti­val
Requiem de Durufle & chœurs a cap­pel­la
Socie­dad Coral de Bil­bao
mez­zo sopra­no Mar­ta Infante
Direc­tion : Ià±aki More­no Et Patrick de Chi­rée

Forte de 80 chan­teurs, la Socie­dad Coral de Bil­bao est un des plus beaux chœurs d’Eu­rope. Puis­sance et dou­ceur, cha­leur et timbre des voix illus­trent la pas­sion du chant par­ta­gée par ce chœur d’ex­cep­tion qui puise son ins­pi­ra­tion dans ses racines basques. Par­te­naire de grands chefs et habi­tuée de lieux pres­ti­gieux, la Socie­dad Coral inau­gure avec gran­deur la onzième édi­tion du fes­ti­val Eclats de Voix.

Same­di 7 juin à  21h, Théâtre d’Auch
L’Oi­seau rare
Avec Edwige Bour­dy, chan­teuse
Benoît Urbain, pia­niste
Mise en scène : Caro­line LOEB

Quand une géniale « touche à  tout », chan­teuse-met­teur en scène-comé­dienne (Caro­line Loeb) et une éton­nante sopra­no aux mul­tiples facettes (Edwige Bour­dy) se ren­contrent, elles nous offrent une his­toire bou­le­ver­sante dans un magni­fique hom­mage au music-hall et à  la comé­die musi­cale. Jon­glant des émo­tions comme des situa­tions, Edwige Bour­dy étour­dit la scène où strass et paillettes sont rem­pla­cés par les larmes et le rire. Simple et éblouis­sante.

Dimanche 8 juin à  18h, Cathé­drale d’Auch
Célé­bra­tions baroques en pays gas­con
Ensemble vocal et ins­tru­men­tal Anti­pho­na
Direc­tion : Rolan­das Mulei­ka

Les oeuvres de ce pro­gramme mettent en valeur le très riche patri­moine musi­cal Gas­con, et plus lar­ge­ment du midi de la France, en pui­sant dans les pièces inédites du manus­crit Lavergne aug­men­té des motets du très inté­res­sant « homme du pays » : le cha­noine Dai­gnan du Sen­dat. Autour d’œuvres de Cam­pra et Dela­lande, les motets de Dal­may­rac et Salo­mon viennent com­plé­ter les splen­deurs de la musique vocale et ins­tru­men­tale du XVIIIè siècle fran­çais.

Deuxième week-end en Gascogne

Ven­dre­di 13 juin à  21h, Théâtre d’Auch
La Tour de Babel
Qua­tuor Vocal de Gio­van­na Mari­ni
Der­nière créa­tion de Gio­van­na Mari­ni, la Tour de Babel est une can­tate, un récit chan­té, avec humour et amour, musique et acro­ba­ties ver­bales.

« Gio­van­na Mari­ni se pose comme une résis­tante sans âge et de tous les âges. Armée de sa seule gui­tare (et encore pas tou­jours), et de ses trois mous­que­taires fémi­nins qui manient la voix comme des sabres, elle épingle les mani­pu­la­tions de notre temps, elle pique notre indif­fé­rence face à  la misère, elle taille en pièces et retourne nos cer­ti­tudes actuelles. » Mat­thieu Che­nal – 24 Heures

Same­di 14 juin, après-midi, Espace Cuzin (entrée libre)
Cette Ita­lie qui m’en chante
Roc­co Femia

Pré­sen­ta­tion musi­cale d’his­toires et chants d’I­ta­lie en hom­mage à  la pré­sence excep­tion­nelle de Gio­van­na MARINI. Signa­ture de l’ou­vrage par l’au­teur.

21h, Théâtre d’Auch
Raja­ton – Exclu­si­vi­té fran­çaise
Les Voix de Fin­lande – Dans le cadre de 100% Fin­lande en France, prin­temps 2008

Un uni­vers inclas­sable de 6 voix qui frappe par la vir­tuo­si­té incom­pa­rable des chan­teurs et la cou­leur unique de l’en­semble. Leurs voix entrent en fusion, riches et chaudes, et donnent l’im­pres­sion de vibrer d’un seul éclat, « sans aucune limite » (en fin­nois = « raja­ton » pro­non­cer ra-ya-tone (en fin­nois). Le tout se « mixe » dans un uni­vers sonore pro­fon­dé­ment ori­gi­nal, entre scat et pop, qui prend place dans des endroits aus­si divers que clubs de jazz, églises ou music-halls. Qu’ils chantent en fin­nois, en anglais ou même par­fois en irlan­dais médié­val, l’é­mo­tion est garan­tie…

Dimanche 15 juin à  18h, Théâtre d’Auch
Les Plai­sirs du Palais
Ban­quet musi­cal fran­co fla­mand en forme de palin­drome
Ensemble Clé­ment Jane­quin
Direc­tion : Domi­nique VISSE

2008 : 30ème anni­ver­saire d’un ensemble d’ex­cep­tion, avec à  sa tête un des plus grands contre-ténors. Boire, fes­toyer, boire, chas­ser, reboire, séduire (voire se vau­trer allè­gre­ment dans la luxure) étaient les plai­sirs à  l’hon­neur chez les sei­gneurs de la Renais­sance. Pour autant, les gens de cour ne dédai­gnaient pas les plai­sirs plus intel­lec­tuels tels que musique, danse, comé­die et poé­sie et maniaient volon­tiers le mot d’es­prit.

Troisième week-end en Gascogne

Ven­dre­di 20 juin à  21h, Salle du Mou­zon Auch
Le jazz et la diva
Caro­line Casa­de­sus, sopra­no
Didier Lock­wood, vio­lon
Dimi­tri Naï­ditch, pia­no
Mise en scène : Alain Sachs

Dans un duo-duel ébou­rif­fant, Didier Lock­wood, Caro­line Casa­de­sus accom­pa­gnés par l’é­clec­tique pia­niste Dimi­tri Naï­ditch revi­sitent les grandes pages du réper­toire clas­sique, des stan­dards de jazz, en pas­sant par la créa­tion ori­gi­nale et la chan­son fran­çaise. Alain Sachs signe la mise en scène de cette belle pas­sion aus­si amou­reuse que musi­cale.

Same­di 21 juin, après midi, Mai­son de Gas­cogne Auch (entrée libre)
Cor­res­pon­dances vocales – 1
Direc­tion Jean-Louis Como­ret­to

à€ l’oc­ca­sion de la Fête de la Musique, les « Cor­res­pon­dances Vocales » orga­ni­sées par l’AR­PA- MISSION VOIX de Midi-Pyré­nées per­met­tront d’as­sis­ter aux joutes vocales tou­jours pleines de sur­prises, sui­vies de concerts mis en espace autour de quatre chœurs de grande qua­li­té.

Dimanche 22 juin à  14h30, Abbaye de Fla­ran – Valence-sur-Baïse (entrée libre)
Cor­res­pon­dances vocales – 2

Le public sera invi­té à  suivre les « voix » à  tra­vers un véri­table par­cours musi­cal et patri­mo­nial, de châ­teau en châ­teau de cette verte cam­pagne ger­soise. Et c’est une pre­mière ! Dès 14h30, cinq chœurs se pro­dui­ront lors d’une iti­né­rance vocale autour de l’ab­baye de Fla­ran.

18h, Abbaye de Fla­ran ‑Valence-sur-Baïse
Concert de clô­ture
Can­ti d’A­mor, Love Songs et Chants d’a­mour
Ensemble Mikro­kos­mos – chœur de solistes
Direc­tion : Loïc PIERRE

Le jeune choeur de chambre Mikro­kos­mos (cho­ristes de 18 à  30 ans) est l’un des rares en France à  se consa­crer exclu­si­ve­ment à  l’art cho­ral d’au­jourd’­hui et à  la créa­tion. Le choeur de solistes, créé en 2005, est consti­tué de 16 jeunes chan­teurs. Le pro­gramme de cette soi­rée met en lumière de très belles œuvres d’a­mour contem­po­raines qui laissent l’au­di­teur pan­tois. Du 19 au 23 juillet Mikro­kos­mos repré­sen­te­ra la France au Sym­po­sium mon­dial de chant cho­ral de Copen­hague.

Ren­sei­gne­ments sur www.eclatsdevoix.com

Réser­va­tions :

De 15 à  35 €, tarifs réduits, for­faits week-end, mani­fes­ta­tions gra­tuites
Cir­cuits, Centre Cuzin, rue Guy­ne­mer, Auch : 05 62 61 65 00,
Mai­son Midi-Pyré­nées, 1 rue Rému­sat, Tou­louse : 05 34 44 18 18

Fnac.com, 0 892 68 36 22 (0,34/mn),
Ticketnet.fr, 0 892 390 100 (0.34/min)

À propos : Fabien

Après avoir travaillé le chant au Centre d'Arts Polyphoniques de Paris, il entre en 1995 au Conservatoire de Gagny où il est l'élève d'Evelyne Razimowsky en classe de Chant et de Jean-Louis Calvani en classe d'Art Lyrique. Il poursuit ensuite son perfectionnement avec Florence Montana au Conservatoire de Vincennes, puis au Conservatoire de Musique de Nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.