Les Mousquetaires au Couvent : les 31 mai et 1er juin 2008 au Théâtre André Malraux de Gagny

Les Mousquetaires à  Gagny !

Avec plus de 80 chan­teurs, dan­seurs, musi­ciens et plas­ti­ciens et grâce à  l’en­thou­siasme et à  la créa­ti­vi­tés des asso­cia­tions et ser­vices muni­ci­paux de la Ville de Gagny, l’o­pé­ra comique « Les Mousquetaires au Couvent » remis au goût du jour pro­met d’être gran­diose !

Adaptation : Jean-Louis CLAVANI, Professeur de chant / art lyrique – Stanislav PAVILEK, Professeur de chant / pia­no, Chef du choeur Arpeggione de Gagny – Vincent MINAZZOLI, Professeur de vio­lon, Chef de l’Ensemble à  cordes du Conservatoire – Françoise EYMARD, Professeur de danse clas­sique

Réser­va­tions : Auprès du Théâtre muni­ci­pal André Malraux de Gagny – Tarif unique 8€

C’est avec pour ambi­tion de pro­po­ser une oeuvre plu­ri­dis­ci­pli­naire et d’é­ta­blir des pas­se­relles entre l’en­sei­gne­ment et le monde pro­fes­sion­nel, que l’é­quipe péda­go­gique du Conservatoire F‑J. Gossec a déci­dé de mon­ter, en cette fin de sais­son 2007–2008, l’o­pé­ra comique « Les Mousquetaires au Couvent ».

Cette oeuvre, créée par Louis Varney en 1880, raconte l’his­toire presque vau­de­vil­lesque des amours incer­tains de Marie, Gontran, Brissac, Louise… Entre qui­pro­quos, intrigues, com­plots et retour­ne­ments de situa­tion, les pro­ta­go­nistes évo­luent dans les sphères des rela­tions hommes – femmes à  l’é­poque de Louis XIII.

La mise en scène rajeu­nie, les décors et cos­tumes avant-gar­distes (concep­tua­li­sés et réa­li­sés par les étu­diants de la Classe Préparatoire aux Grandes Ecoles d’Art et d’Architecture du Lycée Gustave Eiffel de Gagny), les jeux de lumières, qui confondent réa­li­té et illu­sion… tout, dans cette nou­velle ver­sion des Mousquetaires au Couvent, est radi­ca­le­ment moderne.

À propos : Fabien

Après avoir travaillé le chant au Centre d'Arts Polyphoniques de Paris, il entre en 1995 au Conservatoire de Gagny où il est l'élève d'Evelyne Razimowsky en classe de Chant et de Jean-Louis Calvani en classe d'Art Lyrique. Il poursuit ensuite son perfectionnement avec Florence Montana au Conservatoire de Vincennes, puis au Conservatoire de Musique de Nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.