« Une Soirée à Buenos Aires » à Vitrolles

 

SAMEDI 2 AVRIL – 20h30 – Salle de spec­tacles Guy Obi­no – VITROLLES

PROGRAMME

Une soi­rée à Bue­nos Aires

Astor Piaz­zol­la :

Liber­tan­go

Mar­tin Pal­me­ri :

Mag­ni­fi­cat n°1

Misa­tan­go – Messe à Bue­nos Aires

DISTRIBUTION

Chœur Région Sud Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur

Michel Pique­mal direction

Pau­line Cour­tin soprano

Phi­lippe Rey­mond piano

Gil­ber­to Per­ey­ra bandonéon

Sara Cailloux Lamo­ri­nière contrebasse

Je réserve mes billets

 

L’hommage au père décédé

  • Astor Piaz­zol­la : Liber­tan­go

Maître incon­tes­té du ban­do­néon, Ástor Piaz­zol­la a lar­ge­ment popu­la­ri­sé le tan­go à tra­vers le monde. Avec ses com­po­si­tions, le genre s’est éman­ci­pé et s’est renou­ve­lé. En 1974, il com­pose Liber­tan­go, dont le titre est une contrac­tion des termes liber­tad (liber­té) et tan­go. Le musi­cien tra­duit ain­si son évo­lu­tion du tan­go dit tra­di­tion­nel au tan­go nuevo.

La musique sacrée sublimée par le tango

  • Mar­tin Pal­me­ri : Misa­tan­go – Messe à Bue­nos Aires Né en 1965 en Argen­tine, Martín Pal­me­ri a étu­dié la com­po­si­tion, la direc­tion de chœur et la direc­tion d’orchestre. En 2003, il obtient le pre­mier prix de la caté­go­rie œuvres sym­pho­niques au concours de com­po­si­tion Juan Car­los Paz.

La Misa­tan­go / Messe-Tan­go à Bue­nos Aires est une messe com­po­sée en 1996 sur des airs de tan­go. Tous les élé­ments tra­di­tion­nels d’une messe (Kyrie, Glo­ria, Cre­do, etc.) sont là, mais sur un rythme inha­bi­tuel, dan­sant, envoû­tant. Le ban­do­néon, ins­tru­ment emblé­ma­tique du tan­go, apporte une touche inimi­table à l’ensemble et donne à cette messe sublime une tona­li­té tragique.

INFORMATIONS PRATIQUES

Pla­ce­ment libre.

Articles relatifs

À propos : Fabien

Après avoir travaillé le chant au Centre d'Arts Polyphoniques de Paris, il entre en 1995 au Conservatoire de Gagny où il est l'élève d'Evelyne Razimowsky en classe de Chant et de Jean-Louis Calvani en classe d'Art Lyrique. Il poursuit ensuite son perfectionnement avec Florence Montana au Conservatoire de Vincennes, puis au Conservatoire de Musique de Nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.