Accueil / A savoir / Escapade à Buenos Aires avec l’Orchestre de Cannes

Escapade à Buenos Aires avec l’Orchestre de Cannes

CONCERT DE SOUTIEN AU CHŒUR RÉGIONAL
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
VENDREDI 12 OCTOBRE 2018 – 20h30 – Les Arlucs – CANNES
SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 – 20h30 – Les Arlucs – CANNES

(Re-)Découvrez la musique argen­tine avec le Chœur régio­nal Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur !
Pour ces excep­tion­nelles soi­rées de sou­tien, le Chœur régio­nal vous pro­pose un pro­gramme réa­li­sé autour de la Misa­tan­go de Mar­tin Pal­me­ri, une œuvre qui mêle les héri­tages de la musique sacrée et du tan­go.
Au cours de cette esca­pade latine, une escale sera faite dans l’univers du jazz avec la Lit­tle Jazz Mass de Bob Chil­cott qui montre elle aus­si que le réper­toire cho­ral est plus vivant que jamais et se nour­rit de riches et diverses influences.

DISTRIBUTION

Michel Pique­mal direc­tion
Orchestre régio­nal de Cannes
Hélène Derrs­troff sopra­no
Phi­lippe Rey­mond pia­no
Yvonne Hahn ban­do­néon
Georges Thier­ry contre­basse
Léo Achard bat­te­rie

PROGRAMME

Piaz­zol­la : Liber­tan­go
Bob Chil­cott : A lit­tle jazz mass
Piaz­zol­la : Adios Noni­no
Pal­me­ri : Misa­tan­go

Liber­tan­go, Ástor Piaz­zol­la

Maître incon­tes­té du ban­do­néon, Ástor Piaz­zol­la a lar­ge­ment popu­la­ri­sé le tan­go à tra­vers le monde. Avec ses com­po­si­tions, le genre s’est éman­ci­pé et s’est renou­ve­lé. En 1974, il com­pose Liber­tan­go, dont le titre est une contrac­tion des termes liber­tad (liber­té) et tan­go. Le musi­cien tra­duit ain­si son évo­lu­tion du tan­go dit tra­di­tion­nel au tan­go nue­vo.

A lit­tle jazz mass , Bob Chil­cott
A lit­tle Jazz Mass est une oeuvre pour choeur, pia­no, contre­basse, bat­te­rie de Bob Chil­cott. Ce musi­cien anglais, né en 1955, a fait par­tie dans sa jeu­nesse du célèbre King’s Col­lege de Cam­bridge, il rejoint ensuite le groupe légen­daire des King’s Sin­gers. A par­tir de 1997, il se consacre à la com­po­si­tion d’oeuvres cho­rales, à la direc­tion de choeur et d’orchestre uti­li­sant son immense expé­rience de chan­teur, sa maî­trise ryth­mique du jazz. Ses pièces jouées à tra­vers le monde contri­buent au déve­lop­pe­ment du chant cho­ral.

Adios Noni­no, Ástor Piaz­zol­la

La pièce Adios Noni­no est basée sur un tan­go anté­rieur, Noni­no, com­po­sé à
Paris en 1955, dont il garde la ryth­mique et réar­range le reste de l’oeuvre. C’est
une des com­po­si­tions les plus connues et les plus popu­laires de Piaz­zol­la.
Elle a été enre­gis­trée de nom­breuses fois dans dif­fé­rents arran­ge­ments et
avec divers ins­tru­ments.

Misa­tan­go – Messe à Bue­nos Aires, Martín Pal­me­ri

Né en 1965 en Argen­tine, Martín Pal­me­ri a étu­dié la com­po­si­tion, la direc­tion de chœurs et la direc­tion d’orchestres. En 2003, il obtient le 1er prix de la caté­go­rie œuvres sym­pho­niques au concours de com­po­si­tion Juan Car­los Paz.

La Misa­tan­go est une messe com­po­sée en 1996 sur des airs de tan­go. Tous les élé­ments tra­di­tion­nels d’une messe (Kyrie, Glo­ria, Cre­do, etc.) sont là, mais sur un rythme inha­bi­tuel, dan­sant, envoû­tant. Le ban­do­néon, ins­tru­ment emblé­ma­tique du tan­go apporte une touche inimi­table à l’ensemble et donne à cette messe sublime une tona­li­té tra­gique.

En 2013, Martín Pal­me­ri revient au tan­go pour ser­vir un texte de la litur­gie chré­tienne : le Mag­ni­fi­cat qui exalte la joie de l’Annonciation. Le com­po­si­teur argen­tin réus­sit dans cette œuvre une par­faite alchi­mie entre la sen­si­bi­li­té, le dyna­misme du tan­go et le texte sacré : c’est ce qui en fait l’originalité et le pou­voir de séduc­tion.

Plon­ger dans l’univers du tan­go, c’est faire vibrer l’âme ardente, et tou­jours fas­ci­nante, de l’Argentine.

INFORMATIONS ET RESERVATIONS
Tarif unique : 25€

Billet­te­rie : Palais des Fes­ti­vals
ou au 04 92 98 62 77

A propos de Fabien

Après avoir travaillé le chant au Centre d’Arts Polyphoniques de Paris, il entre en 1995 au Conservatoire de Gagny où il est l’élève d’Evelyne Razimowsky en classe de Chant et de Jean-Louis Calvani en classe d’Art Lyrique. Il poursuit ensuite son perfectionnement avec Florence Montana au Conservatoire de Vincennes, puis au Conservatoire de Musique de Nouvelle Calédonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.